En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites notamment.

Ce message est obligatoire pour être en règle avec la CNIL... mais bon, ici on ne suit pas les internautes... Ce message ne reviendra que dans plusieurs mois si vous vous re-connectez...

 

Les statuts de l'association considèrent la recherche archéologique, historique et ethnographique en Limousin sous toutes ses formes, par tous les moyens scientifiques et actions sur le terrain autorisées.

Dès l'origine, une orientation forte a toutefois été prise en faveur de l'archéologie médiévale et moderne, dont la genèse dans les années 1980 ouvrait de vastes perspectives de recherches.

L'étude du monde rural fut un autre parti pris fondamental définissant les objectifs de l'association, qui persiste dans cette voie encore aujourd'hui.

 

La recherche archéologique s'appuie en effet sur une multitude d'approches et d'outils, en exploitant toutes les sources disponibles, qui nécessitent autant de compétences diversifiées.

Ainsi les opérations archéologiques sont précédées d'observations concernant la géologie du site, sa situation géographique, et sa topographie.

Elles s'accompagnent également de recherches en archives, afin de croiser les observations effectuées sur le terrain avec les données textuelles, planimétriques et iconographiques et d'articuler ces différentes  ressources.

 

L'essentiel des actions a porté jusqu'à présent sur les départements de la Haute-Vienne et de la Corrèze, ArchéA intervient également sur le territoire du Parc naturel régional Périgord-Limousin.

Exceptionnellement, à l'appel de certaines problématiques, elle a pu s'exporter hors de ces limites traditionnelles. (Par exemple: four de tuiliers de Coursac en Périgord).